Camino Aragones

Les étapes du Camino Aragones

♦Les 6 étapes♦

camino 4 Camino Aragones

Les 6 étapes du Camino Aragonès

  • étape 1 : Col du Somport – Jaca : 30,5 Km: Dimanche 26 Août 2012
  • étape 2 : Jaca – Arrés : 25,5 Km (cumul = 56 Km) Lundi 27 Août 2012
  • étape 3 : Arrés – Ruesta : 26,5 Km (cumul = 82 ,5 Km) Mardi 28 Août 2012
  • étape 4 : Ruesta – Sangüesa : 22,5 Km (cumul = 105 Km) Mercredi 29 Août 2012
  • étape 5 : Sangüesa –Monreal : 31 Km (cumul = 136 Km) Jeudi 30 Aout 2012
  • étape 6 : Monreal – Puente-la-Reina : 31 Km (cumul = 167 Km) Vendredi 31 Aout 2012

En quelle année est parti le premier pèlerin ? Qui était-il ? Comment est-il arrivé au Col du Somport et pourquoi aller au tombeau de Saint Jacques ? Ce sont quelques-uns des nombreux secrets que l’Histoire a conservé. Sources et historiens attestent que les premiers pèlerins, avant 1000, n’entraient pas en Espagne par le Col du Somport, mais par le Col de Paù. Ils utilisaient la voie romaine qui reliait Saragosse  et le Bearn (Benehanum Césarée Augusta) et s’arrêtaient au monastère de San Pedro de Siresa qui existait déjà au milieu du IXe siècle puis dans la vallée de la rivière Aragon, où se trouve maintenant Puente la Reina de Jaca. De là, ils prenaient le chemin de Pampelune.

Une autre hypothèse est défendue par de Isaac Moreno Gallo, ingénieur des travaux publics qui a révolutionné notre conception des voies romaines. « Tout indique que l’intérêt de cette route était le transport de bétail pour l’utilisation des pâturages de la vallée et le trajet des transporteurs et des muletiers qui, pour diverses raisons, préfèrent éviter la route principale du Col du Somport. Le tracé de cette route et la technique de construction utilisée en général ne sont pas supérieurs à ce que pouvait concevoir des pasteurs, bien que certains historiens aient attribué ce travail aux grands ingénieurs romains ».

Le livre V du Code Calixtinus du XIIe siècle attribué à Aimery Picaud est considéré comme le premier guide de pèlerins de l’histoire. Il semble à cette époque que le Col du Somport était déjà un itinéraire banal: «Il y a quatre routes menant à Saint-Jacques et à Puente la Reina. Dans les terres espagnoles, ils convergent en un seul. Le premier passe par Saint-Gilles, Montpellier, Toulouse et du Somport.. .. « .

Le guide se réfère à la Via Tolosana, utilisée principalement par les Italiens et les pèlerins qui convergent vers la Provence : Arles puis Montpellier. Déplacé vers l’ouest, le chemin d’Arles rejoint Toulouse pour aller ensuite vers le sud-ouest, atteignant Oloron Sainte-Marie puis Borce et remonter de la vallée d’Aspe.

Le guide mentionne également que «Du Col du Somport à Puente la Reina il y a trois étapes courtes :

La première étape : Borce, village au pied de la Gascogne, Col du Somport, puis Jaca.

La deuxième étape : Jaca à Monreal.

La troisième étape : Monreal à Puente la Reina. »

Les distances sont excessives pour un pèlerin à pied et même pour quelqu’un qui voyage à cheval ! Une personne en bonne santé met actuellement six jours pour parcourir cette distance.

Du Col du Somport à Puente la Reina, le Camino Aragones couvre une distance totale de 164,3 Km en six étapes, ce qui représente une moyenne de 27,4 Km par jour. En comparaison, le Chemin Français de Saint Jean Pied de Port à Puente la Reina, dit Camino Navarro, se réduit à 91,6 km (72,7 Km de moins que le Camino Aragones) et se fait en seulement quatre étapes.

La route traverse les provinces de Huesca, Saragosse et de Navarre. Du Col du Somport à Artieda, le pèlerin marche dans la région de la Jacetania, façonnée par la rivière Aragon. Il peut admirer les hautes vallées des Pyrénées, les montagnes de Oroel et San Juan de la Peña et la dépression du canal de Berdún.

Après Artieda, la route pénètre dans la région de Saragosse,  avec Ruesta et Undués de Lerda. Par la suite, le marcheur  passe en Navarre. A Sangüesa il dit au revoir à la rivière  Aragon et continue dans une région dépeuplée, de Aibar à Izco, en descendant vers la vallée de Ibargoiti. Une dernière étape à travers la vallée de Elorz puis Alaiz entre chênes et de chênes mène à Valdizarbe, vallée méditerranéenne marquée par les cultures de céréales, de légumes et de vignes.

La signalisation est différente entre l’Aragon et la Navarre. En Aragon, en plus de flèches jaunes, le tracé de Camino de Santiago suit le GR 65.3 et est plein de balises gravées avec la coquille de Saint-Jacques et le nom de la ville voisine. Nous pouvons également trouver des marques de simples coquilles et la bande blanche et rouge du GR. À l’heure actuelle, en Aragon il n’y a pas de difficulté notable et les rares soucis de signalisation sont inscrits dans le descriptif des étapes de tous les guides. En Navarre, les poteaux disparaissent et les indications de GR et du lieu, en plus de la flèche jaune omniprésente, sont remplacés par des monuments de béton portant deux plaques attachés avec l’image d’une coque et d’un indicateur de flèche. En Navarre, la confusion réside en ce que l’orientation de la coque n’est pas toujours la même.

Jusqu’à Obanos, dernier village avant Puente la Reina il y a 15 hébergements possibles. L’effectif moyen par étape est deux refuges, l’un à mi-parcours et à la fin. Le nombre de marcheurs qui choisissent de faire les 6 étapes du Camino Aragones augmente chaque année, et dans les mois d’été, certains jours, il est difficile de trouver une place. De plus, certains refuges sont limités comme Arrés (16), Sangüesa (14).

Tiré de http: Camino de Santiago

camino 7 Camino Aragones

Les 6 étapes du Camino Aragonès

  • étape 1 : Col du Somport – Jaca : 30,5 Km: Dimanche 26 Août 2012
  • étape 2 : Jaca – Arrés : 25,5 Km (cumul = 56 Km)
  • étape 3 : Arrés – Ruesta : 26,5 Km (cumul = 82 ,5 Km)
  • étape 4 : Ruesta – Sangüesa : 22,5 Km (cumul = 105 Km)
  • étape 5 : Sangüesa –Monreal : 31 Km (cumul = 136 Km)
  • étape 6 : Monreal – Puente-la-Reina : 31 Km (cumul = 167 Km)

Tiré de Chemins-Compostelle.com

RETOUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *